Espace téléchargement
Brochures   |   Documents techniques
Téléchargement  |  Brochures  |  Documents techniques
Normes sur applications
Quelques extraits de normes ou règles qui interviennent régulièrement dans les différentes étapes de conception et réalisation du caillebotis. Nos services sont disponibles pour approfondir chacun de ces points et définir au besoin une conception particulière, un cahier des charges précis, la fourniture de certificats matières, le traitement de surface,... avant la mise en fabrication. 
 


Matières premières
► Acier S235JR
Normes de référence :
- NF EN 10025 relative à la composition de la matière première (certificat matière de la bande refendue),
- NF EN 10051 relative aux tolérances dimensionnelles,
- NF A 35-503. Le contrôle des aciers selon cette norme permet d’obtenir une galvanisation conforme à la norme NF EN ISO 1461.
► Inox
Norme de référence : NF EN 10088-1.
► Aluminium 5005 OAB
Utilisé dans la fabrication des différents types de Caillebotis Métal, l’aluminium 5005 OAB est un alliage dur restauré Oxydation Anodique Bâtiment. Il garantit un aspect et une teinte très homogènes
► Aluminium 5754
Utilisé dans la fabrication des Grilles Métal de Sécurité.


Traitement de surface
► Galvanisation
- Norme NF EN ISO 14713 portant sur les précautions à prendre lors de la conception et la préparation des pièces, afin d’obtenir de meilleurs résultats de galvanisation.
- NF A 35-503. Le contrôle des aciers selon cette norme permet d’obtenir une galvanisation conforme à la norme NF EN ISO 1461.
- Norme NF EN ISO 1461 définissant les propriétés et caractéristiques du revêtement de galvanisation par immersion et les critères de conformité (contrôle de l’épaisseur du zinc, de l’aspect et de l’adhérence).
L’épaisseur de galvanisation définie par la norme dépend des caractéristiques de l’acier (matière, épaisseur). Plusieurs types de certificats de galvanisation peuvent être fournis sur demande préalable à la fabrication.
► Passivation et électropolissage de l’inox
La gamme de traitement peut être précisée sur demande
Passivation et anodisation de l’aluminium
La gamme de traitement peut être précisée sur demande. Pour des garanties de durabilité, un cahier des charges spécifiques doit être établi.
Thermolaquage
Pour des garanties de durabilité, un cahier des charges spécifiques doit être établi en fonction de la destination du produit et du procédé mis en oeuvre.


Constructions en acier
Règles CM66 et additif 80
- Règles de calcul des constructions en acier
- Contrainte de flexion
Pour l’acier S235JR couramment utilisé, la contrainte de flexion limite est de 24 kg/ mm2 et la valeur maximum utilisée pour le calcul est de 16 kg/mm2.
Flèche
Les règles CM66 imposent les limites suivantes pour les flèches :
- 1/300ème de la portée pour les élments de planchers courants.
- 1/200ème pour les éléments de couverture.


Plates-formes de travail et passerelles
Norme NF EN ISO 14122-2 relative à la sécurité des machines
Moyens d’accès permanents aux machines - Partie 2 : plates-formes de travail et passerelles.
Art 4.2.5. Détermination des charges admissibles
« La charge admissible des paliers, passerelles et plates-formes de travail doit être spécifiée dans les spécifications techniques.
Les charges en service minimales à prendre en compte pour les paliers, passerelles et plates-formes sont : (...) 1,5 kN charge ponctuelle appliquée dans la position la plus défavorable répartie sur une surface de 200 mm x 200 mm pour le platelage.
La flèche des platelages soumis à ces charges ne doit pas dépasser 1/200ème
de la portée, et le décalage entre deux platelages continus l’un à vide, l’autre en charge, ne doit pas dépasser une hauteur de 4 mm. La conception de la résistance des passerelles et plates-formes de travail doit être vérifiée, soit par calcul, soit par essais.»


Vide sécurité
Norme NF EN ISO 14122-2 relative à la sécurité des machines
Art 4.2.4.4 . Risques de chute d’objets / Platelage
« Généralement, l’appréciation du risque agit sur le choix de plates-formes de travail ou passerelles à platelages ouverts :
- Les platelages de plates-formes de travail ou de passerelles doivent avoir des espaces tels qu’une sphère de 35 mm de diamètre ne puisse les traverser.
Les platelages situés au-dessus d’une station de travail comptant la présence de personnes, contrairement à des lieux de passage occasionnel, doivent avoir des espaces tels qu’une sphère de 20 mm de diamètre ne puisse les traverser, sauf si cette sécurité est garantie par d’autres moyens appropriés.»
Résistance au glissement
Les normes de référence sont les normes allemandes DIN 51-130 et BGR 181 qui précisent le pouvoir antidérapant des produits.


Résistance des grilles destinées au passage de véhicules
Il est régulièrement fait référence aux normes NF EN 124 qui définit la résistance des grilles en fonte (exemple A15, B125, C250, D400) et NF EN 1433 qui définit l’intégration du caillebotis aux ensembles caniveaux.
Cette norme ne peut s’appliquer directement au caillebotis acier mais une relation peut être établie pour déterminer le type de caillebotis à utiliser.


Remplissage de garde-corps
Norme NFP01-012
Jusqu’à 450 mm au dessus du niveau de circulation, le vide entre les éléments verticaux doit être inférieur à 50 mm, le vide entre les éléments horizontaux peut être quelconque. Au-delà de 450 mm du sol, le vide entre les éléments horizontaux ne doit pas dépasser 180 mm (lieux accessibles au public).


Accessibilté aux personnes à mobilité réduite
Décrets et normes ayant pour origine la loi n° 75534 du 30 juin 1975 d’orientation en faveur des personnes handicapées.
Ces règles concernent les lieux recevant du public.
Circulaire n° AS2 du 29/01/79
Art 2.6 : « Les trous ou fentes dans le sol (grilles, etc.) doivent avoir un diamètre ou une largeur inférieure à 2 cm.»
Norme NF-P 98-350 de fév. 88
Art 7.3.1 : « Si un motif de surface de profondeur supérieure à 1 cm existe, sa largeur en plan doit en tout point être inférieure à 2 cm, sans jamais être de valeur comprise entre 0,9 cm et 1,6 cm ceci afin de faciliter aux personnes aveugles et mal voyantes l’usage des cannes longues.»

Extrait de la circulaire interministérielle n° DGUHC 2007-53 du 30-11- 2007 relative à l’accessibilité des établissement recevant du public, des installations ouvertes au public et des bâtiments d’habitation.

Cheminements extérieurs / R.111-19-2 | ART 2
Le sol ou le revêtement de sol du cheminement accessible doit être non meuble, non glissant, non réfléchissant et sans obstacle à la roue.
Les trous et fentes situés dans le sol du cheminement doivent avoir une largeur ou un diamètre inférieur ou égal à 2 cm.

Escaliers / R.111-19-2 | ART 2
Lorsqu’un escalier est situé dans un espace de circulation, la partie située en dessous de 2,20 m, si elle n’est pas fermée, doit être visuellement contrastée, comporter un rappel tactile au sol et être réalisée de manière à prévenir les dangers de chocs pour des personnes aveugles ou malvoyantes.
Toute volée d’escalier comportant trois marches ou plus doit répondre aux exigences applicables aux escaliers des parties communes visées à l’article 7-1, à l’exception de la disposition concernant l’éclairage.
Toute volée d’escalier comportant moins de trois marches doit répondre aux exigences applicables aux escaliers des parties communes visées au 2° de l’article 7-1, à l’exception de la disposition concernant l’éclairage.

R.111-19-2 | ART 7-1
Les escaliers doivent pouvoir être utilisés en sécurité par les personnes handicapées y compris lorsqu’une aide appropriée est nécessaire. La sécurité des personnes doit être assurée par des aménagements ou équipements facilitant notamment le repérage des obstacles et l’équilibre tout au long de l’escalier.
À cette fin, les escaliers ouverts au public dans des conditions normales de fonctionnement doivent répondre aux dispositions suivantes, que le bâtiment comporte ou non un ascenseur :
La largeur minimale entre mains courantes doit être de 1,20 m.
Les marches doivent répondre aux exigences suivantes :
- hauteur inférieure ou égale à 16 cm ;
- largeur du giron supérieure ou égale à 28 cm.
En haut de l’escalier, un revêtement de sol doit permettre l’éveil de la vigilance à une distance de 0,50 m de la première marche grâce à un contraste visuel et tactile.
La première et la dernière marches doivent être pourvues d’une contremarche d’une hauteur minimale de 10 cm, visuellement contrastée par rapport à la marche.
Les nez de marches doivent répondre aux exigences suivantes : être de couleur contrastée par rapport au reste de l’escalier ; être non glissants ; ne pas présenter de débord par rapport à la contremarche.

Caillebotis routes et autoroute T2 - T3A - T3B
Diamond fournit les éléments pour les grilles centrales modèles T2 (Grille Métal Perforée DDALGRIP), T3A (Caillebotis Métal Pressé), T3B (Caillebotis Métal Électroforgé), des équipements latéraux des tabliers de routes et autoroutes, conformément aux normes GC77 du SETRA (version 2001).

Sprinkler
Lorsque les règles incendie exigent la mise en place de sprinklers dans des bâtiments à plusieurs étages, les types de Caillebotis Métal ou de Grilles Métal Perforée (sauf type « PLOT ») utilisés en plancher intermédiaire permettent d’économiser une structure de sprinkler à chaque étage grâce à la perméabilité du produit.
En effet, l’eau peut s’écouler uniformément du niveau supérieur jusqu’au rez-de- chaussée au travers de ce plancher ajouré.
Pour des raisons de sécurité, les planchers ne doivent pas être recouverts de matériaux ou d’objets.